L'Histoire d'OSTIA  ANTICA

La cité portuaire de la rome antique




 
   


Menu



Ostia antica - ostie antique

Histoire d'Ostie et archéologie
photos ostie - ostia
carte d'ostia - ostie interactive

liens ostie - ostia


version française en français
versione italiana in italiano 

 

 

 


1 - Origines d'Ostie     4 - Adrien et début moyen-âge
2 - Le port d'Ostie        5 - Moyen-âge et décadence  
3 - Le port de Trajan    6 - Progression côtière 
           
                        7 - Cartes historiques

5- Moyen-Age et
décadence

           
       

 


Au haut moyen âge, la décadence de la cité et de son territoire se confirme, même celle du port. Déjà, à la moitié du Vè siècle, l'écrivain Procopio fournissait une image d'Ostie coupée des voies de communication, et décrivant la navigation sur le Tibre comme pleine d'obstacles avec une région maintenant recouverte de bois. L'Église ne put redonner à Ostie sa vigueur. Au IX è siècle, Grégoire IV et Nicola Ier tentèrent de lui confier une fonction militaire, en la munissant de murs et de tours ; l’embouchure du Tibre devint un lieu de transite pour des navires d'offensive et de défense, comme ceux des Sarrasins que la flotte de Giovanni VIII, partie d'Ostie vers Terracina. Dans les eaux d'Ostie se déroula une grande bataille, glorifiée par Raphaël dans les chambres du Vatican, où furent vaincus les Sarrasins des prisons d'Amalfi, de Gaeta et de Naples, alliées de la flotte et de l'armée de Richard IV.
À la fin du XVIIè siècle, Giuliano des Rovere, suivi ensuite par Giulio II, fit construire la « rocca » autour d’une tour élevée cinquante ans auparavant par Martin V. Ostie, devenue lieu d'abordage et de départ, retrouva une vie commerciale, si bien qu’au XVIè siècle les habitants d’Ostie étaient considérés comme des gens pieux. La douane de Rome, placée justement dans la Rocca, divent la principale de la Ville.
 
chateau d'ostie - fortLa Rocca, sur le rivage gauche du Tibre, dans une gravure du 15è, conservée près de l'Institut National de la Géographie. Projetée par le florentin Baccio Pontelli, la forteresse fut terminée en 1487 par Giuliano de Sangallo et fut peinte de fresques dans certaines salles par Baldassarre Peruzzi au cours du Seizième siècle. Son plan est triangulaire et présente aux angles deux donjons cylindriques et une tour, d’environ de 24 mètres de hauteur et de 15 mètres de diamètre, dont la fonction était le repérage.




La Rocca aujourd'hui.
Pour en savoir plus, voir www.mondimedievali.net.


fort d'Ostie
Mais cette période « faste »eut la vie brève, à cause d’une crue dévastatrice du Tibre en 1557 : la crue des eaux recouvra la vaste anse sur laquelle se levait la Rocca Julie, qui par conséquent – étant maintenant loin du fleuve - perdue sa fonction militaire et n’était pas plus pratique pour le commerce fluvial, elle fut pratiquement abandonnée.
Resta encore un important commerce du sel, dont l'extraction imposa à Ostie un certain nombre d'habitants stables, mais même cette activité cessa presque entièrement avec la réouverture du canal de Fiumicino en 1613 ; à la fin du 18è, ne se comptaient dans le territoire, mortellement atteint par la malaria, seulement 156 travailleurs qui sont réduits au 19è à une centaine de galériens du gouvernement papal : la cité riche et florissante était-elle devenue maintenant une localité inculte et déserte, un cumul de ruines abandonnées.
Déjà, vers la fin du siècle XIXè des papes avaient montré de l’attention soit à bonifier son territoire, soit à la récupération des restes des monuments, mais les recherches archéologiques et la réhabilitation agricole de toute la zone d’Ostie fut finalement l’oeuvre de l'État italien au debout du XXè. Les premières fouilles scientifiques furent entamées en 1909 et sont continués depuis plus ou moins sans interruption, en remettant à jour la topographie et la grandeur monumentale de cette cité et de son port.


Ostie   -   Histoire d'Ostia   - Cartes historiquesPhotos d'Ostia   -   Plans d'Ostia   -   Liens   -  Webcams   -  Sites antiques de Paestum  et d' Herculanum   -   Rome   -  Naples   -  Sicile  - Côte amalfitaine - Toscane - Venise - Art italien Régions de France Iran

ostia-ostie.net © 2015